• fardc 1 min

Tuerie et braquage à Goma : Le gouverneur militaire met en garde les Wazalendo et les militaires en divagation

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du Comité provincial de sécurité tenue jeudi 11 avril 2024, mis en garde les militaires et les Wazalendo en divagation, les démobilisés ainsi que les éléments du VDP. Cette mise en garde fait suite à la montée des tueries et braquages dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

D’apres le compte-rendu de ce Conseil extraordinaire du gouvernement provincial du Nord-Kivu, le gouverneur militaire a donné une instruction ferme aux responsables des troupes et aux commandants des unités de ne ménager aucun effort pour restaurer la tranquillité et la quiétude, en mettant hors d’état de nuire tous ceux qui voudraient compromettre les efforts des FARDC pour la défense de la Patrie sur les lignes de front.

Lu par Prisca Luanda Kamala, conseillère principale du en charge de la Communication et médias au Gouvernorat, ce compte-rendu note que dans la partie Sud de la province du Nord-Kivu, ce sont principalement les terroristes du M23, appuyés par l’armée Rwandaise, qui sont à la base de l’insécurité.

Tout en déplorant cette situation et compatissant avec les familles éplorées par ces événements tristes, notamment celui du mercredi dernier survenu à l’entrée Président de la République, à Buhene et autres, le gouverneur militaire du Nord-Kivu précise que des enquêtes ont déjà été lancées pour tenter de mettre la main sur les auteurs de tueries et braquages à Goma.

Notons que d’après les organisations de la société civile, à Goma, une dizaine de civils ont trouvé la mort dans des cas de braquages survenus en pleine journée dans plusieurs coins de cette ville volcanique du Nord-Kivu en l’intervalle d’une semaine seulement.

Anderson Shada Djuma/Beni

À la une

Également sur Actu 30