• fardc 1 min

Union sacrée : Le présidium visé par une pétition pour « violation de la Charte »

Des députés nationaux de l’Union sacrée de la nation ont initié une pétition contre le présidium de leur plateforme politique pour « violation de certains articles de la Charte ».

L’un des initiateurs, le député national Willy Mishiki, contacté par Actu30.cd, fait savoir que ces élus accusent les membres du présidium d’échec dans la gestion de ladite plateforme.

« Oui, je confirme la pétition initiée par 233 députés nationaux nationalistes, demandant la destitution immédiate du présidium de l’Union sacrée, qui fait ses preuves d’échec de gestion de la famille politique du chef de l’État« , a-t-il déclaré.

À en croire cet élu national, le présidium de cette plateforme dont l’autorité de référence est le président de la République, a violé la charte.

« Le présidium a violé les articles 30 jusqu’à 32 de notre charte, puisque c’est le congrès, composé des présidents de regroupements et partis politiques, qui est appelé à statuer sur les matières importantes, sous la direction de la haute autorité. Aucun élu n’a été élu sur la liste de l’Union sacrée », a révélé le député Willy Mishiki.

Parlant des candidatures de l’Union sacrée à l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale, il a affirmé : « Toute candidature qui serait présentée sous le label de l’Union sacrée devrait être écartée, d’autant plus qu’elle viole la loi électorale, ainsi que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ».

Il faut rappeler que Vital Kamerhe est le candidat de l’Union sacrée au poste de président du bureau définitif de l’Assemblée nationale.
Les autres députés nationaux ont déposé leurs candidatures aux différents autres postes, sauf celui de rapporteur qui a une seule candidature, celle de Jacques Ndjoli.

James Arjoun Mushiya

À la une

Également sur Actu 30