• fardc 1 min

Maniema : Plus de 250 cas de drépanocytose notifiés en 2023

Au moins, 255 cas de drépanocytose ou anémie « SS » ont été notifiés sur toute l’étendue de la province du Maniema en 2023 par la Division provinciale de la sante.

C’est ce qu’a fait savoir, mercredi 19 juin dernier, le docteur Antoine Lufimbo, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, organisée par l’association des médecins dénommée « Médical’s club ».

Le Dr Antoine Lufimbo, l’un des intervenants, a précisé que la drépanocytose reste, à ce jour, un problème très sérieux de santé au Maniema.

« Nous pensons que la drépanocytose au maniema, c’est un véritable problème de santé publique parce qu’il y a eu des études qui ont été publiées qui ont montré qu’il y avait une prévalence néonatale d’environ 2% de la drépanocytose, mais également une prévalence hospitalière de 12,7% de la drépanocytose dans notre ville de Kindu. Et selon les données du Système national d’information sanitaire, durant l’année 2023, il y a eu 255 cas de drépanocytose notifiés dans toute la DPS du maniema. Ce qui montre que le cas de drépanocytose constitue vraiment un problème dans notre province », a-t-il déclaré.

Il a exhorté la population de Kindu à se faire dépister avant le mariage.

« Donc, on ne doit pas se marier sans faire l’examen qu’on appelle électrophorèse de l’hémoglobine et ceux qui ont des enfants drépanocytaires, qu’ils puissent aller régulièrement dans les structures sanitaires pour le suivi, l’éducation thérapeutique », a exhorté ce médecin.

Signalons que cette activité a connu la participation de plusieurs scientifiques, étudiants et prestataires de santé dans l’une des salles de l’institut d’études médicales de Kindu.

Prince Mwembo/ Maniema

À la une

Également sur Actu 30