• fardc 1 min

Nord-Kivu : Le gouverneur appelé à s’impliquer pour la libération des militants de la LUCHA et Wazalendo arrêtés « injustement »

Les militants du mouvement citoyen LUCHA ainsi que les adeptes de la secte Foi Naturelle Judaïque Messianique vers les Nation dits « Wazalendo » étaient dans la rue, jeudi, dans la ville de Goma, au Nord-Kivu, pour exiger la libération de leurs compagnons qui croupissent « injustement » dans la prison centrale Munzenze.

Selon Moïse Hangi, membre de la cellule de communication de la LUCHA, cette manifestation avait pour objectif d’exiger la libération de leur camarade, Mwamisho Ndungo King, arrêté d’une manière « irrégulière » et condamné « injustement » à 5 ans de prison pour avoir publié un tweet contre l’état de siège.

De leur côté, les Wazalendo disent avoir manifesté pour exiger aussi la libération d’une soixantaine de leurs fidèles, rescapés du carnage du 30 août 2023 à Goma, et condamné à la peine de mort, pour certains, y compris leur leader, Ephraim Bisimwa.

« Notre objectif était de demander l’implication du gouverneur de province pour pouvoir obtenir la libération de notre camarade Mwamisho Ndungo king qui continue à croupir injustement dans la prison centrale Munzenze. Nous étions aussi avec les adeptes Wazalendo concernant le dossier lié au carnage du 30 août dernier, présentement 60 survivants du carnage ont été condamnés par le juge d’appel, nous pensons que c’est une peine injuste », a confié à Actu30.cd Moïse Hangi.

Partie du rond-point Terminus Katindo, cette marche a chuté au Gouvernorat, où les manifestants ont lu leur mémorandum devant l’autorité provinciale.

Esaïe Tsongo/Goma

À la une

Également sur Actu 30