• fardc 1 min

Nord-Kivu : Un litre d’essence passe de 3.500 à 12.000 FC à Beni

Les prix de carburants ont été revus à la hausse, le mardi 18 juin dernier, dans la ville de Beni, en province du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo. Un litre d’essence est passé de 3.500 à 12.000 francs congolais.

Interrogés par notre Rédaction, certains conducteurs estiment que cette augmentation exponentielle est consécutive à l’arrêt des activités d’importation et d’exportation entre la RDC et l’Ouganda à travers la frontière de Kasindi, dans le territoire de Beni.

« Le prix de l’essence a haussé, car il n’y a plus de passage à la frontière avec l’Ouganda alors que les pétroliers sont à court du carburant, car tous les véhicules sont bloqués en Ouganda », déclaré un taximan.

En conséquence, le prix d’une course sur moto-taxi a aussi galopé. Il est passée de 1500 à 4000, voire 5000 francs congolais.

Signalons que le trafic entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda est coupé depuis le début de la semaine dernière. Sur demande de la société civile, la frontière de Kasindi qui ouvre vers l’Est de l’Afrique, est fermée après que l’Ouganda tente de délocaliser le marché du poisson du sol congolais vers l’Ouganda, chose que refuse la partie congolaise.

Pour tenter de désamorcer la crise, le vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, le commissaire divisionnaire adjoint Romy Ekuka Lipopo, séjourne à Kasindi depuis le lundi dernier. Sur place, il compte rencontrer les autorités Ougandaises pour cette fin.

Anderson Shada Djuma/Beni

À la une

Également sur Actu 30