• fardc 1 min

Près de 20 déplacés de guerre meurent en l’espace d’un mois à Lubero

Au total, 19 déplacés internes ont perdu la vie en l’intervalle d’un mois seulement, soit en mai 2024, dans la commune de Kayina située dans la partie sud du territoire de Lubero, au Nord-Kivu.

D’après Clovis Osmar Kanyaghuru, bourgmestre de la commune de Kayina, qui livre ces statistiques à Actu30.cd, certains ont perdu la vie suite à la famine et d’autres à cause de l’insuffisance des médicaments dans cette entité. Il fait savoir que ces déplacés sont venus des territoires de Rutshuru et Masisi, craignant les affrontements entre l’armée régulière et les terroristes du M23.

« Dans la commune de Kayina, les déplacés que nous avons accueillis traversent une vie pénible. Ces déplacés, les uns ont déjà occupé les chapelles, les écoles et d’autres passent nuit à la belle étoile. Suite à la famine et manque des médicaments durant le mois de mai 2024, 19 déplacés internes sont morts », explique-t-il.

Par ailleurs, le bourgmestre de la commune de Kayina indique que depuis le début de ce mois de juin, 3 autres déplacés ont perdu la vie, toujours suite aux mauvaises conditions.

Au regard de cette situation, Clovis Osmar Kanyaghuru demande au gouvernement congolais et ses partenaires d’apporter leur assistance en vivres et médicaments aux déplacés hébergés dans la commune de Kayina.

Gloire Kamandi/Butembo

À la une

Également sur Actu 30