• fardc 1 min

Procès du Coup d’État manqué en RDC : l’ECC dénonce l’usurpation du nom de son président par un des prévenus

À travers un communiqué publié, ce samedi 8 juin 2024, l’Église du Christ au Congo (ECC) dénonce l’utilisation « abusive » du nom de son président national par l’un des prévenus du procès du coup d’État manqué le 19 mai à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, ouvert hier vendredi devant le Tribunal militaire à la prison de Ndolo.

Dans ce communiqué, cette confession religieuse se dit surprise de savoir que parmi les prévenus, figure un certain Trésor David Nawej, de son vrai nom, qui par usurpation, se présente sous le nom de Bokundoa Bo-Likabe, et s’attribue gratuitement le titre du fils de son président.

Au regard de la gravité des faits et du caractère piblic de l’audience, l’Église du Christ au Congo exhorte les uns et les autres au calme. Par ailleurs, elle encourage le Tribunal à poursuivre, sans désemparer, ladite audience en vue de faire triompher la vérité pour l’intérêt supérieur de la Nation.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30