• fardc 1 min

Goma : 200 présumés criminels dont des sujets rwandais arrêtés et 75 armes récupérées par les services de sécurité en 3 mois

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a, dans un communiqué rendu public mardi 10 juillet 2023, déclaré qu’au moins 200 présumés criminels ont été arrêtés par les services de sécurité dans la ville de Goma.

D’après ce document exploité par Actu30.cd, ces personnes arrêtées sont accusées d’être à la base de l’insécurité dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Ce document mentionne également que les services de sécurité ont aussi saisi 75 armes pendant l’opération « SAFISHA MUJI » lancée depuis mars 2024 afin de mettre fin à l’activisme des criminels dans la ville volcanique.

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général-major Cirimwami Nkuba Peter Cirimwami, précise que parmi les personnes arrêtées figurent des sujets rwandais infiltrés dans des camps des déplacés.

« À partir du mois de mars 2024, nous avons mis en place l’opération SAFISHA MUJI (nettoyer la ville). Nous avons déjà arrêté environ 200 criminels et 75 armes récupérées des mains de criminels. C’est cela qui a fait baisser le taux de criminalité en ville. Lorsque nous faisons les statistiques de ceux que nous arrêtons, nous trouvons un peu de tout le monde. C’est parfois des militaires incontrôlés, des Wazalendo et des bandits armés civils. D’une manière particulière, on a arrêté des hommes armés infiltrés dans le camp des déplacés », a écrit le chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu.

Après leurs arrestations, nombreuses de ces personnes arrêtées été mises à la disposition de la justice pour qu’il puisse répondre de leurs actes. En attendant, l’opération se poursuit jusqu’à l’épuration de l’insécurité dans la ville, note l’autorité provinciale.

Anderson Shada Djuma/Beni

À la une

Également sur Actu 30