• fardc 1 min

Koffi Olomide après son audition au CSAC : « C’était plus pédagogique qu’autre chose. Nous avons parlé et on s’est compris »

L’artiste musicien congolais Koffi Olomide a été attendu ce jeudi 11 juillet, par le Conseil Supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) suite à ces propos tenus lors de l’émission « le Panier » diffusée à la Radio Télévision nationale congolaise (RTNC) sur l’agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda.

Après sa rencontre avec les responsables du CSAC, le patron de l’Orchestre quartier latin international a souligné que cette séance de travail était plus pédagogique qu’autre chose.

« J’avais hâte de répondre à l’invitation. Je voulais d’entrée à la matière dire bravo au CSAC et à son Président Bosembe, j’ai vu la courtoisie, j’ai le respect de l’homme. C’est un organe qui devrait être soutenu pour notre intérêt. C’était plus pédagogique qu’autre chose. J’ai vu les instructeurs, nous avons parlé et on s’est très bien compris », a-t-il dit

Et d’ajouter

« j’ai compris que le chanteur Koffi Olomide en tant qu’ambassadeur devrait distiller un peu plus de diplomatie même si ce qu’il dit est vrai et fondé »

Samedi dernier lors de cette émission, celui qu’on appelle Grand Mopao avait déclaré qu’ « Il n’y a pas de guerre en RDC et que le pays était tout simplement tapé par le Rwanda ». Des propos que le CSAC a qualifié de dénigrement et de démobilisation des troupes des FARDC engagées au front, en violation de la Loi organique n°11/001 du 10 janvier 2011 et de la Directive du CSAC relative aux émissions sur le déroulement des opérations militaires au front ».

Mechack Wabeno

À la une

Également sur Actu 30