• fardc 1 min

Mise en oeuvre des projets PACTE et Grand Inga : La Banque mondiale s’engage à soutenir la RDC

Lors d’une séance de travail, mardi 10 juillet 2024, à Kinshasa, avec le ministre des Finances, Albert Zeufack, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC, l’Angola, le Burundi et Sao Tomé & Principe, a réitéré l’engagement de cette institution internationale à soutenir la RDC dans l’exploitation de son potentiel hydroélectrique.

« L’investissement dans la structuration du grand programme de développement INGA est une priorité pour le Congo. La Banque mondiale, en tant que partenaire stratégique, vise à étendre son soutien au-delà des projets énergétiques pour inclure des initiatives éducatives et sanitaires, renforçant ainsi le capital humain essentiel au progrès continu du pays. Le partenariat stratégique actuel, qui cible dix provinces choisies en fonction de leur niveau de pauvreté et de leur potentiel d’impact, est conçu pour maximiser les bénéfices des projets sur la vie des populations, visant à mettre ces résultats à l’échelle dans d’autres provinces », a-t-il déclaré à la sortie de la rencontre.

screenshot
Screenshot

Doudou Fwamba et son hôte ont discuté aussi sur les avancées et l’accélération des projets
stratégiques soutenus par cette institution, y compris le projet de développement local de 145 territoires.

« Nous avons discuté d’un nombre de sujets extrêmement importants, y compris les réformes à mener pour permettre au Congo de réaliser sa vision. Parmi les sujets phares, l’accès à l’électricité et l’infrastructure routière ont été prioritaires avec un focus spécial sur le projet PACTE qui prévoit la construction des routes et d’autoroutes cruciales pour le développement économique, notamment l’axe Mbuji-Mayi-Kabinda-Bukavu », a renchéri a déclaré Albert Zeufack.

Le projet Grand Inga avait également fait l’objet des discussions entre le ministre des Finances et celui des Ressources Hydrauliques le 7 juillet.
Cette rencontre visait à discuter du financement des projets à impact visible dans le secteur de l’énergie, s’inscrivant ainsi dans la dynamique de renforcement de la capacité énergétique nationale.

James Arjoun M.

À la une

Également sur Actu 30