APC, une plateforme électorale ayant pour autorité morale Bruno Tshibala

Tshibangu Kalala, président de Notre beau pays (NBP), avec autour de lui les responsables des autres  formations politiques, a fait une déclaration annonçant la création, en date du 2 mars 2018, de la plateforme électorale dénommée « Alliance pour Congo (APC)». Les signataires de la déclaration lue étaient tous réunis au restaurant Le Palmier situé sur l’avenue Colonel Mondjiba, dans la commune de Ngaliema. Selon Tshibangu Kalala, c’est un regroupement politique créé conformément à l’article 101 alinéa 2 de la constitution qui stipule que « les candidats aux élections législatives sont présentés par des partis politiques ou par des regroupements politiques. Ils peuvent aussi se présenter en indépendants ». Son but est de gagner les élections du 23 décembre 2013.

L’APC a pour devise « Tout pour le Congo » et est placé sous l’autorité morale de Bruno Tshibala Nzenzhe. Ses membres sont des associations de la société civile, des partis politiques et des personnalités indépendantes. En attendant sa sortie officielle, une direction provisoire le dirige, avec à sa tête Tshibangu Kalala comme Secrétaire général. Il travaillera avec Onésime Pele, Secrétaire général chargé de la politique générale et André Ilunga Secrétaire général  chargé de relations avec les partis politiques.  À en croire le président de NBP, le 26 mars est la date limite pour la formation des regroupements politiques. Il en a profité pour lancer l’appel à tous les Congolais afin qu’ils se joignent à eux pour bâtir une société solidaire et prospère. Entre autres responsables des partis politiques qui étaient là présents figurent le vice-ministre des Infrastructures Papy Mantezolo et Bruno Ntumba, directeur de cabinet du Premier ministre chargé des questions politiques.