Grogne à la SCTP : les femmes des travailleurs exigent le paiement des salaires de leurs maris

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les femmes et veuves des cadres et agents de la société commerciale des Transports et ports (SCTP), ex Onatra ont envahi le boulevard du 30 Juin à leur siège situé en face de la CENI le 27 avril aux environs de 11Hoo’. Leurs manifestations de colère a perturbé la circulation de véhicules, causant des embouteillages. Elles étaient en train de scander des chansons du genre « mbongo éh mbongo, mbongo ebima, traduisez l’argent, l’argent doit être payé ». Parfois le nom de leur directeur général, m. Mukoko Samba était cité dans leurs chants. Une femme qui a requis l’anonymat affirme qu’elles en ont assez de l’impaiement de leurs rentes. « Ça fait une année qu’on ne nous paie pas. On nous remet parfois 2 ou 10 mille FC. Nos maris sont décédés, nos enfants étudient et, pourtant, nous n’avons rien. Nous ne travaillons pas et nous ne vendons rien. Qu’on nous paie notre argent ». Une autre veuve a indiqué qu’elles souffrent terriblement. Voilà pourquoi nous sommes venus réclamer notre argent », a indiqué une autre manifestante. L’ex Onatra enregistre plusieurs mois d’impaiement.