Paludisme : 1770 cas de décès enregistrés en 2017 au Kasai Central

Le Programme de lutte contre le paludisme (PNLP)  a révélé  mercredi 25 avril 2018 à Kananga que le paludisme a tué 1770 personnes en 2017, au Kasaï central. Sous le thème « Prête à combattre le paludisme », le lancement officiel de la campagne a été fait par le vice-gouverneur de la province  Manix Kabuanga. Pour Dr Bery Beya, coordonnateur du PNLP Kasai central, le paludisme reste un problème de santé publique, car pour l’exercice 2017, beaucoup d’objectifs n’ont pas été atteints parmi lesquels l’utilisation de SPN1 et SPN2 par les femmes enceintes. À la base, il a parlé de la situation sécuritaire dans la région. Parmi les points forts, le docteur Beya note un grand pourcentage de l’utilisation des moustiquaires par  les ménages  et la complétude des données venant des différentes zones de santé. Pour atteindre les objectifs visés dans la lutte contre le paludisme, le PNLP prévoit de faire une grande sensibilisation de la population sur l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide; le renforcement des capacités de prestataires de terrain et la promotion des mesures d’assainissement des milieux. Le vice-gouverneur Manix Kabwanga, a invité la population centre-kasaienne à se faire ambassadeur de la lutte contre le paludisme dans le milieu où elle vit.

Ivan-honoré Mudiangmbe