Hausse du prix de transport : la manifestation des étudiants dispersée, Steve Mbikayi rassure

Manifestant contre la hausse du prix de la course en taxi et taxi-bus, les étudiants de la ville de Kinshasa étaient descendus dans la rue jeudi 10 mai dans le but d’aller au Palais du peuple, siège du Parlement, pour réclamer la révision de la décision prise par l’Hôtel de ville. Les étudiants concernés étaient de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), de l’ISTA et de l’IBTP. Ils n’ont pas pu atteindre leur destination car ils ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène. Une autre source renseigne que les étudiants de l’ISTA se dirigeaient plutôt vers l’Hôtel de ville pour exiger des autorités la baisse du prix du transport en commun. Un étudiant  croisé par Radio Okapi a indiqué : « Ils nous ont dispersés en lançant des gaz lacrymogènes. Je ne sais pas où sont mes autres camarades. Nous, on ne fait que réclamer nos droits les plus fondamentaux ». La même source affirme qu’à l’UNIKIN, les manifestants n’ont pas pu quitter le campus universitaire. Ils ont aussi été dispersés par des gaz fumigènes.  Steve Mbikayi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), a promis de trouver la solution à la question. «Je vais défendre votre cause au gouvernement, et procurez-vous de vos cartes d’étudiants», a-t-il dit aux étudiants de l’Institut national de Bâtiment et des Travaux publics (INBTP).

À la une

Également sur Actu 30

Actu30