Santé : les jeunes de Kananga et Dibaya sensibilisés sur la planification familiale

Environs 7000 adolescents et jeunes de Kananga et Dibaya bénéficient des méthodes contraceptives sur la planification familiale.

C’est dans le cadre de son projet sur l’Amélioration de l’accès des adolescents et jeunes au service de santé de reproduction, que l’ONG Ailes du Coeur a lancé sa deuxième phase du projet dans la ville de Kananga et dans le territoire de Dibaya, précisément dans les cités de Tshikula et Tshimbulu.

Cette deuxième phase consiste à la consolidation de l’offre de services avec des méthodes variées de planification familiale, des méthodes injectables et l’utilisation de celles-ci à longue durée en faveur des jeunes et adolescents à l’âge de procréer ciblés lors de la première phase de janvier à mars dernier sur les dangers des infections sexuellement transmissibles(IST).

Pour Dr Castro Musafiri, coordonnateur national de l’Ong Ailes du coeur,cette phase permettra aux bénéficiaire des méthodes contraceptives de bien planifier les naissances de leurs enfants.

A Musafiri d’expliquer que ce projet est une nécessité pour les bénéficiaires car étant sorti du phénomène Kamwina Nsapu et dans cette province qui est parmi les trois au pays ayant les risques plus élevés de fécondité, un taux élevé de mariages précoces, exposition des femmes et jeunes filles aux conséquences de fustilles et du cancer du col utérin.

Ledit projet dont la durée était de six mois prendra fin au mois de juillet prochain avec cette deuxième phase;est exécuté avec l’appui technique et financier de FPI et UNFP; et concerne trois sites, notamment: La ville de Kananga; Tshikula et Tshimbulu dans le territoire de Dibaya.

Ivan-Honoré Mudiangombe.

À la une

Également sur Actu 30

Actu30