Tshibala blâme durement Lumeya et lui retire la signature

La série des blâmes continue au sein du gouvernement d’union nationale. Bruno Tshibala brandit son bâton en direction de quiconque dévie du droit chemin. Dans une lettre de mise en garde datée du 7 mai et mise à la disposition de VOXPOPULI.CD le 11 du même mois, le Premier ministre adresse une sévère remontrance à l’endroit du ministre des Affaires Foncières, Lumeya Dhu-Malegi. Il lui retire même la signature. « Depuis plusieurs semaines, j’ai reçu un grand nombre de plaintes déposées par des particuliers, personnes physiques et morales, concernant des arrêtés et décisions illégaux pris par vous qui portent gravement atteinte à leurs droits légitimes garantis par la Constitution », peut-on lire dans la lettre. Bruno Tshibala dit avoir adressé des rappels verbaux au ministre des Affaires Foncières pour qu’il corrige son comportement, mais sans succès. « La situation se dégrade davantage. Il est établi que vos agissements violent le Code de bonne conduite de l’agent public, déshonorent le Gouvernement d’union nationale et sont donc condamnables », regrette le chef du gouvernement. Devant l’aggravation de la situation, Tshibala Nzenzhe inflige la sanction de mise en garde à Lumeya et lui demande de lui faire parvenir tous les arrêtés ministériels pris par lui depuis sa nomination comme ministre des Affaires Foncières en vue d’être audités et, éventuellement annulés. «Désormais tout projet d’arrêté ministériel que vous envisagerez de prendre doit être soumis à mon autorisation préalable en vue de protéger les droits des citoyens et sauvegarder l’honneur du Gouvernement d’union nationale », conclut-il.