RDC : accusé d'incitation à la haine tribale, Fayulu convoqué lundi 6 mai à la Police judiciaire

Suite à la plainte déposée contre lui auprès du procureur général près la Cour de cassation, Flory Kabange Numbi, qui a affirmé avoir demandé à la Police nationale congolaise (PNC), d’ouvrir une enquête consécutive, le commissaire général adjoint chargé de la police judiciaire, Jean Baelongandi, a convoqué l’opposant Martin Fayulu, à se présenter lundi 6 mai dans son cabinet.

« J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir vous présenter à mon cabinet de travail au bâtiment du casier judiciare, ce lundi 06 mai 2019 à 10h, pour des renseignements utiles à me communiquer » peut-on lire dans cette lettre dont la copie est parvenue à Actu30.

Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, est accusé d’incitation à la haine ethnique, pillage, atteinte aux droits garantis et crime de génocide, dans ses différents discours.

Roberto Tshahe