• afriland banniere

Affaire M. Mukebayi : LAMUKA dénonce l' »instrumentalisation de la justice par un régime qui combat la vérité et la liberté d’expression » (déclaration)

Dans un message daté du 7 mars 2020 dont une copie est parvenue à la rédaction d’Actu-30.info, le coordonnateur de la plateforme politique Lamuka, Adolphe Muzito, se dit indigné du « non respect » des principes du droit par la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe sur le dossier Mike Mukebayi.

Pour lui, la non-libération du député provincial est consécutive à « l’instrumentalisation » de la justice.

« …Malgré cet arrêt, le président de la Cour d’appel et le procureur près cette Cour multiplient des prétextes pour maintenir ce député provincial, avec ses immunités, en prison. Nous dénonçons cette instrumentalisation de la justice par un régime qui combat la vérité et la liberté d’expression », lit-on dans ce message.

Le coordonnateur de LAMUKA invite par ailleurs, l’appareil judiciaire de Kinshasa à ne dire que la justice sans exécution des ordres « illégaux venant d’un pouvoir d’oppression ».

Tout en exigeant la libération de Mike Mukebayi, la coalition LAMUKA appelle la communauté internationale à agir pour une justice « indépendante ». Ce, en conformité avec la constitution et lois de la République Démocratique du Congo.

Pour rappel, la Cour constitutionnelle avait décidé de la levée des mesures prises par l’Assemblée provinciale de Kinshasa contre Mike Mukebayi, le 9 février dernier.

Crispin Kazadi

À la une

Également sur Actu 30