• fardc 1 min

APK : la décision de traduire le député Mike Mukebayi en justice a été prise par le bureau après réunion (rapporteur)

Contrairement à ce qui se raconte dans les réseaux sociaux, la décision du bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa de traduire le député provincial Mike Mukebayi en Justice a été prise lors d’une réunion du bureau tenue le 23 avril 2020 par vidéoconférence ( des suites du confinement dû au COVID-19). Sur les cinq membres du bureau, un seul était absent pour raison de santé, renseigne le rapporteur de l’APK Junior Nembalemba. Il s’agit du rapporteur adjoint Marie Kiet.

Le 24 avril 2020, les membres du bureau ont confirmé leur plainte au procureur général de la République.

« Le bureau voudrait tirer cette affaire au clair car les propos du député Mukebayi jettent un discrédit sur le bureau de l’organe délibérant de Kinshasa, alors que toute la procédure a été respectée notamment, dans la passation du marché de la construction du bâtiment administratif de l’Assemblée provinciale », a dit Junior Nembalemba.

Le député Mike Mukebayi accuse le bureau entre autre, d’avoir surfacturé la construction de ce bâtiment administratif qui se situe derrière le bâtiment de l’APK. Il a indiqué lors de ses sorties médiatiques que le bureau aurait détourné près de 3 millions de dollars américains. Des accusations rejetées en bloc par le rapporteur de l’Assemblée provinciale, Junior Nembalemba.

« C’est sur fond propre que nous avons construit ce bâtiment administratif ( rez-de-chaussée + 2, ndlr) qui a coûté un total de 531.548 dollars américains y compris les intérêts à rembourser à la banque Afriland Firt Banksy auprés de qui nous avons contracté le crédit. Il ne s’agit pas de 3 millions comme certains le racontent », a souligné le rapporteur de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Selon Junior Nembalemba, le député Mukebayi a brandi des documents de détournement non-authentiques.

« C’est un acharnement du député Mike Mukebayi à l’endroit du président de l’Assemblée provinciale. Tous les documents qu’il a brandis lors de ses sorties médiatiques n’ont aucune signature. Tout ça parce qu’il a besoin de salir l’image du bureau et déstabiliser l’institution Assemblée provinciale », martèle le rapporteur de l’APK.

Pour rappel, le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa poursuit le député Mike Mukebayi et 3 journalistes, à savoir Yves Buya et Edmond Izuba et Israël Mutombo. Les 4 accusent le bureau dirigé par le pasteur Godé Mpoyi de malversation financière dans le cadre du dossier de l’immeuble du bâtiment administratif de l’APK, pourtant construit en moins d’une année après l’élection du bureau Godé Mpoyi.

Pour ce qui est de 3 journalistes, le bureau en dehors de la plainte, compte saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et la Communication (CSAC) et l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC), fait savoir le rapporteur de l’assemblée provinciale Junior Nembalemba.

Rachel Kitsita

À la une

Également sur Actu 30