RDC-Kamerhe à Makala : l’UNC interdit à ses membres de tenir des propos et poser des actes à caractère « tribal »

Le secrétaire général intérimaire de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Aimé Boji Sangara, vient de signer une note circulaire à l’attention des secrétaires inter-fédéraux du parti politique de Vital Kamerhe, interdisant leurs membres d’émettre des propos et poser des actes à caractère ”tribal”.

Il indique que ceci fait suite à l’appel au calme du président de l’UNC depuis la prison centrale de Makala (Centre pénitentiaire de Kinshasa, Ndlr).

Selon lui, des sanctions sévères seront infligées à tout celui qui ira à l’encontre de cette mesure.

”Il est strictement aux membres du parti démettre des propos et ou de poser des actes à caractère tribal, contraires aux valeurs morales et nationalistes prônées par notre parti. Tout membre qui enfreindrait cette interdiction sera sanctionné conformément a notre règlement d’ordre intérieur ainsi qu’aux lois de la République”, lit-on dans cette note.

Par ailleurs, Aimé Boji indique qu’il a été chargé de demander aux secrétaires interfédéraux de l’UNC de se rassurer que tous les membres, cadres et militants resteront sereins en laissant la justice faire son travail en toute indépendance.

Dans un communiqué, mercredi, Vital Kamerhe avait appelé les militants de son parti au calme et rassuré que son innocence sera prouvée.

Fidèle Kitsa

À la une

Également sur Actu 30