Procès 100 jours : La Cour d’Appel rejette la demande de mise en liberté provisoire de Kamerhe

La demande de mise en liberté provisoire introduite par Vital Kamerhe au niveau de la Cour d’appel a été rejetée le samedi dernier, indique ce lundi 27 juillet un de ses conseils.

Le même avocat precise qu’ils ont interjeté appel au niveau de la Cour de cassation contre cette décision de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

C’est la semaine dernière que Vital Kamerhe avait introduit une demande de liberté provisoire suite à la dégradation de son état de santé.

Condamné à 20 ans de travaux forcés au niveau du Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe, Vital Kamerhe avait interjeté appel. Le début du procès à initialement prévu le 24 juillet dernier à la Cour d’appel a été renvoyé au 7 août pour régularisation de la procédure.

Corneille Lubaki