RDC : L’APNAC a déposé une proposition de loi anti-corruption à l’Assemblée nationale

Lors d’une conférence de presse organisée à Kinshasa ce vendredi 14 août, le Réseau des Parlementaires Africains contre la Corruption en RDC (APNAC) a annoncé le dépôt à l’Assemblée nationale sa proposition de loi sur la lutte contre la corruption.

« La proposition de loi qu’APNAC a déposée à l’Assemblée nationale et qui a été déclarée recevable par la plénière a donc l’avantage d’intégrer dans le code pénal congolais les dispositions 4c, 4d et 4i de la convention de l’Union Africaine de lutte contre la corruption et érige en infractions, différents faits, jadis, non incriminés par le code pénal congolais », a expliqué Jean-Pierre Pasi Zapamba, président de l’APNAC.

Il a, par ailleurs, révélé que la « RDC a atteint le degré de délinquance morale qui a dépassé le ridicule ». « Tout est au rabais à cause de la corruption », a ajouté J-P Pasi Zapamba.

Cependant, ce député national a affirmé qu’il y a une volonté politique qui s’est dessinée contre la corruption au niveau du pays et la lutte devient de plus en plus communautaire, régionale et mondiale. D’où, la nécessité d’une nouvelle loi qui prendra en compte ces nouvelles données, a-t-il souligné.

Par ailleurs, l’APNAC a dit avoir enregistré plus de 70 cas d’alerte sur les faits de corruption de janvier à mai de 2020.

Signalons que le Réseau des Parlementaires Africains contre la corruption (APNAC) regroupe plusieurs députés nationaux et sénateurs. Son objectif principal est de lutter contre la corruption ainsi que les pratiques assimilées à la corruption sous toutes ses formes. Il est, à ce titre, l’interface entre le Parlement et les organisations de la société civile qui œuvrent dans la lutte contre la corruption et les antivaleurs en RDC.

Emery Yakamua