RDC : ACAJ recommande aux députés et sénateurs de tout mettre en œuvre pour réduire les avantages financiers accordés à Kabila

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) recommande aux députés nationaux et sénateurs de tout mettre en œuvre pour réduire « les droits et avantages financiers » accordés « indûment » à l’ancien chef de l’État congolais Joseph Kabila.

À travers une lettre ouverte consultée par Actu30.cd ce mercredi, cette organisation de défense des droits de l’homme indique que cette recommandation fait suite à un constat selon lequel le gouvernement tarde à répondre à ses engagements par manque des moyens nécessaires.

À en croire ACAJ, la réduction des avantages accordés à l’autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC) permettra au gouvernement de mobiliser des sources pour exécuter certains de ses projets en faveur de la population dont le social est affecté négativement.

« De ce qui précède, l’ACAJ vous recommande de tout mettre en œuvre pour réduire tous les droits et avantages financiers indûment accordés au président de la République honoraire ainsi qu’aux anciens chefs de corps constitués, dans les proportions raisonnables, à l’occasion de l’analyse du projet de loi des finances 2021″, indique ACAJ dans sa lettre.

Et d’ajouter : « Faute de moyens financiers suffisants, le gouvernement de la République tarde à répondre positivement à ses engagements basiques en rapport avec l’amélioration des conditions salariales des enseignants, des magistrats, des médecins, ainsi que de toutes les autres catégories socio-professionnelles envers lesquelles les promesses ne sont guère tenues ».

Il faut signaler qu’en dehors de la lettre adressée aux parlementaires, l’ACAJ a aussi saisi, par écrit, l’ex-président de la République Joseph Kabila pour lui demander de renoncer à ses avantages colossaux.

Fidèle Kitsa