• afriland banniere

Sénat/Élection 1er vice-président : Le candidat Eddy Mundela promet de soutenir des réformes legislatives liées à la consolidation de l’État de droit

Candidat unique, le sénateur Eddy Mundela Kanku a, au cours de la plénière de ce jeudi 10 juin 2021 en la salle des conférences internationales du Palais du peuple à Kinshasa, présenté son discours de campagne en vue de son élection en tant que premier vice-président du Sénat.

Conscient de la prérogative de la diplomatie parlementaire, l’une des charges dévolues au premier vice-président du Sénat, le sénateur Mundela entend plaider pour la cause de la RDC sur le front diplomatique. Aussi, a-t-il énuméré, quelques activités qu’il va mener en vue de consolider les liens entre le Sénat congolais et les parlements étrangers :

  • Créer des groupes d’amitié bilatéraux ;
  • Conclure des accords de coopération entre le sénat de la RDC et des Parlements étrangers ;
  • Accueillir des réunions des organisations interparlementaires ;
  • Organiser des conférences sous-régionales entre commissions parlementaires ;
  • Régler des conflits entre États via des réunions bilatérales ou interparlementaires, etc.

En ce qui concerne une autre prérogative liée aux questions législatives, il a promis de s’employer à appuyer le vote des lois dans les domaines les plus divers de la vie national.

« Sur le plan politique, de la sécurité et des libertés, je soutiendrai les principales réformes legislatives en rapport avec la consolidation de la paix et de l’État de droit. Sur le plan économique et financier, outre les lois des finances votées chaque annee dans notre Chambre, je soutiendrai toutes les réformes législatives à caractère économique susceptibles de booster l’économie de notre pays », a-t-il déclaré.

Et de conclure par cet appel à ses collègues : « Je ne doute pas une seule seconde que vous ferez un choix judicieux, en m’accordant vos suffrages. Je vous demande donc, humblement, de voter massivement en faveur de ma candidature ».

Conformément à l’article 33 du Règlement intérieur de la chambre haute du Parlement, le premier vice-président est chargé des questions législatives, des relations avec la Cour constitutionnelle, les Institutions d’appui à la démocratie, les Groupes politiques et les Groupes provinciaux. Il est également chargé des relations extérieures et interparlementaires.Il remplace le président en cas d’absence ou d’empêchement.

L’élection du premier vice-président du Sénat est prévue le samedi 12 juin prochain.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30