• fardc 1 min

Ituri : Un journaliste menacé de mort par le groupe armé CODECO, alerte JED

Le journaliste Gloire Mumbesa et directeur de la radio communautaire Tuungane, une station émettant dans la commune rurale de Mungbwalu, territoire de Djugu, en province de l’Ituri, est victime depuis plusieurs semaines d’une série de menaces de mort émises par des inconnus qui se revendiquent être membres du groupe armé de la Coopérative pour le Développement Économique au Congo (CODECO).

L’alerte a été lancée, ce lundi, par Journaliste En Danger (JED), dans un appel « urgent » adressé aux autorités provinciales de l’Ituri pour assurer la protection de ce journaliste.

Ces menaces de mort lui sont proférées au téléphone à travers des appels vocaux et SMS par des présumés miliciens CODECO, renseigne cette source.

Ces derniers reprochent à Gloire Mumbesa d’avoir dénoncé, à plusieurs reprises, sur les ondes de sa radio, les atrocités et autres tracasseries dont est victime la population locale de la part des membres de ce groupe armé opérationnel dans la province de l’Ituri.

Le cas le plus récent est celui du vendredi 10 septembre dernier lorsque ce journaliste a reçu le message suivant : « Le jeudi prochain, nous serons à Mungbwalu. Nous connaissons ta maison. Nous savons que tu es journaliste, mais ta façon de parler du mouvement CODECO ne nous plaît pas ».

Peu de temps après, Gloire Mumbesa a reçu un appel téléphonique le menaçant : « Dans une semaine, nous serons à Mungbwalu. Cesse de parler en mal contre CODECO sur ta radio. Tu vas bientôt fuir. Tu penses qu’à Mungbwalu on ne connaît pas ton domicile ? ».

Par ailleurs, Journaliste En Danger dit réitérer ses inquiétudes sur la dégradation de la situation sécuritaire des professionnels des médias, œuvrant dans cette province sous état de siège.

Dans l’Est de la RDC, en Ituri, un journaliste a été assassiné le 14 août dernier. Cela s’était passé à Kenya, dans le territoire de Mambasa, à une centaine de kilomètres à l’Ouest de Bunia, la capitale provinciale. Joël Musavuli était le directeur de la radio communautaire RTCB/Biakato.

Lors d’une conférence de presse, le vendredi 03 septembre, à Kinshasa, JED avait demandé au gouvernement de la République, ainsi qu’aux autorités locales de la province de l’Ituri de sortir de leur silence sur la multiplication des cas d’attaques et des menaces contre des journalistes.

Fidèle Kitsa

À la une

Également sur Actu 30