• fardc 1 min

Mbuji-mayi : La police justifie la montée de l’insécurité par la libération de « plusieurs bandits » par grâce présidentielle

Le commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise (PNC), Roger Nsinga Vola a, dans une interview accordée lundi 27 septembre à la presse locale, révélé que la montée de l’insécurité à Mbuji-mayi est causée par plusieurs paramètres. Il a évoqué, notamment la présence d’un groupe de bandits en provenance de la province du Haut-Katanga, la libération dernièrement de plusieurs bandits bénéficiaires de la grâce présidentielle, mais également l’approche des fêtes de fin d’année.

Poursuivant sa communication, le patron de la PNC au Kasaï Oriental a indiqué que ses troupes s’emploient activement à lutter contre la criminalité grandissante à Mbuji-mayi. Roger Singa Vola a, par ailleurs, ajouté que des dispositions et autres stratégies sont déjà prises par la police pour barrer la route à l’insécurité qui sévit dans le chef-lieu de la province du Kasaï Oriental.

« Nous sommes en train de lutter activement contre cette montée de l’insécurité. L’insécurité zéro n’existe pas. Il y a des périodes où il y a hausse de l’insécurité et d’autres où il y en a moins. Malheureusement, nous assistons, ce dernier temps, à une multiplication des cas d’insécurité. A notre niveau, nous prenons des dispositions et des stratégies pour faire face à ça. Et je suis confiant en l’action de la police », a déclaré le commissaire provincial de la police au Kasaï Oriental.

Pour lutter contre l’insécurité, le commissaire divisionnaire adjoint de la police a invité la population de la ville de Mbuji-mayi à collaborer avec la police et à dénoncer tous les criminels qui vivent dans la communauté.

Elie Ngandu

À la une

Également sur Actu 30