• fardc 1 min

« Nkelo Bantu 2 » : J-C Masangu vante le leadership transformationnel qui a permis de réaliser plusieurs performances à la BCC

L’ancien gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), dans son intervention le vendredi 1er octobre à la deuxième édition de Nkelo Bantu, a noté l’importance du leadership transformationnel pour un meneur des troupes afin d’amener notamment ses collaborateurs à élargir leurs horizons mais également à travailler pour la collectivité plutôt que pour leurs intérêts personnels.

Intervenant à la deuxième journée de Nkelo Bantu 2, Jean-Claude Masangu a répondu positivement à la problématique qu’il a abordée au cours du sommet à savoir : le leadership transformationnel, est-ce un levier efficace pour la poursuite de l’optimisation de la productivité ?

Partant de sa propre expérience, Masangu Mulongo a notamment fait savoir que des performances réalisées par la Banque centrale du Congo tout au long de sa gestion découlent également d’un leadership transformationnel.

« A la Banque centrale du Congo, nous avons appliqué ce leadership transformationnel. Nous avons pu arriver à avoir des résultats probants. Si nous avons pu stabiliser la monnaie pendant 7 ans, autour de 920 Francs congolais, si nous avons pu maîtriser l’inflation, ce que quelque part, il y a eu tout un travail. Nous avons pu avec l’État, par exemple, effacer une bonne partie de la dette de la RDC. Ce sont des performances qu’on ne peut pas avoir tout seul. C’est un travail d’équipe, un travail de motivation de ces équipes. Qui dit motivation, c’est de la tête, dans la mentalité », a expliqué l’ancien gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Aux côtés de Masangu Mulongo, d’autres panelistes qui ont planché sur la problématique de l’optimisation de la productivité grâce au leadership transformationnel dont l’expert comptable Baraka Kabemba, ont également vanté ce modus agendi au sein d’une organisation.

Lors de cette deuxième journée du sommet Nkelo Bantu, d’autres intervenants ont exposé sur la question de la Responsabilité societale d’une entreprise (RSE). Parmi eux, Daddy Mvuendi, Responsable RSE Orange RDC, qui a insisté sur le fait que la RSE n’est pas seulement l’apanage des fondations mais également de toute autre entreprise de quel que secteur que ce soit.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30