• fardc 1 min

RDC : Félix Tshisekedi dénonce une dérive « dangereuse » au sein de l’Eglise catholique

Dans son discours au Stade Kashala Bonzola à l’occasion de la célébration ce dimanche 25 juin, de 25 ans de vie épiscopale de l’évêque de Mbujimayi, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi n’est pas allé par le dos de la cuillère pour dénoncer ce qu’il qualifie de dérive dangereuse au sein de l’église catholique de la République démocratique du Congo.

Pour le chef de l’État congolais, l’église est censée être au milieu du village et soutenir de la même manière tous les citoyens congolais engagés dans la politique.

« L’État congolais et l’église catholique ont l’obligation de collaborer et de marcher ensemble. Et c’est ici l’occasion pour moi de tirer une sonnette d’alarme apparemment à une certaine dérive constatée au sein de l’église catholique. Une dérive que je qualifierais de dangereuse surtout en cette année électorale. L’église doit être au milieu du village, et doit prêcher l’amour, l’unité. L’église doit accompagner tous les fils de la République qui sont en politique de la même manière », a dit Félix Tshisekedi.

Cette réplique ferme de Félix Tshisekedi envers l’église catholique intervient quelques jours après que les évêques de la CENCO ont déploré « un recul déplorable  caractérisé par la répression violente des manifestations de l’opposition, l’instrumentalisation de la justice et les arrestations arbitraires, en cette période électorale en République Démocratique du Congo.

James Mushiya envoyé spécial à Mbuji Mayi

À la une

Également sur Actu 30