• fardc 1 min

RDC : Nicolas Kazadi, simple ministre des finances ou fidèle serviteur de Félix Tshisekedi ?

Le 08 mai 2023, sur le plateau de la célèbre émission JMK TODAY de Télé50, lorsque le journaliste Jean-Marie KASSAMBA lui pose la question : « Pourquoi Félix TSHISEKEDI vous fait-il une confiance absolue ? », celui qui se présente comme un congolais qui aime son pays répond avec sincérité : « …nous savons que le Chef de l’Etat a une grande qualité, c’est celle de savoir observer et détecter ce qui a en chacun de nous, c’est son fort, c’est son don si je peux le dire ainsi. Peut-être il a estimé qu’il pouvait me faire confiance pour cela. Nous avons aussi traversé beaucoup de choses ensemble… »

A l’aube du deuxième mandat du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et au moment où la toute première Premier Ministre de l’histoire de la République Démocratique du Congo, Mme Judith Suminwa Tuluka, s’apprête à former l’équipe qui va couronner de succès le deuxième mandat de celui que les congolais appellent affectueusement Fatshi, il nous a semblé indiqué de jeter un regard rétrospectif sur ce qu’a été l’apport de celui qui est considéré comme fidèle lieutenant de Félix Antoine Tshisekedi et l’un des acteurs-clé de sa réélection pour le deuxième mandat à la tête du pays. Ainsi allons-nous tenter de répondre à deux questions : Quel bilan pour Nicolas Kazadi à la tête du Ministère des Finances ? Le Président de la République doit-il continuer à lui faire confiance ?
I. SUR LE PLAN DES REFORMES

Les réformes sont des mutations profondes qui ouvrent la voie du développement de la RDC, et
Nicolas KAZADI est l’un des Ministres du Gouvernement SAMA qui ont initié plusieurs réformes à la gouvernance de notre.
FISCALES ET NON-FISCALES
1. L’instauration de la facture électronique normalisée
Cette réforme qui consiste à connecter la facture électronique au système digital de la DGI permet à cette dernière de suivre en temps réel la collecte de la TVA auprès des sociétés. Ceci aura pour effet, l’augmentation des recettes dues à la TVA collectée à hauteur de 600 millions de dollars américains, soit 1.6Md$ en 2025 contre 1Md actuellement. Donc, une augmentation des recettes de 60% dans un premier temps.
2. Instauration de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP)
A travers cette réforme, l’Etat congolais sera en mesure de savoir ce que chaque personne physique ayant un emploi lui doit et l’employé saura à son tour ce qu’il paie au Trésor. Ceci va permettre aux citoyens de s’acquitter de leurs obligations et va renforcement la transparence, voire la confiance dans la collecte de l’IRPP.
3. La réforme sur les jeux de hasard et d’argent
Les jeux de hasard et d’argent seront désormais règlementés en République Démocratique du Congo. Par cette règlementation, l’Etat congolais va mobiliser 220 millions de dollars l’an au lieu de 3 millions de dollars actuellement.

• FINANCES PUBLIQUES

1. Opérationnalisation de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, DGTCP

Lancée depuis 2010, cette réforme n’a jamais été mise en œuvre. Il aura fallu l’arrivée de Nicolas Kazadi à la tête du ministère des Finances pour que l’application de celle-ci soit effective. Elle aura pour effet, une gestion efficace et orthodoxe de la Trésorerie ainsi qu’une production régulière des Etats Financiers de l’Etat.

2. Le programme avec le Fonds Monétaire International (FMI)

Cinq revues sur six du Programme économique du Gouvernement avec le FMI appuyé par la facilité élargie de crédit ont été conclues avec succès. Sauf surprise désagréable, le Programme sera achevé avec brio à la fin du mois de juin 2024. C’est pour la première fois que la RDC réalise un tel exploit.

Grace à ce Programme, la RDC a bénéficié d’une allocation DTS de près d’1,5 milliard USD dont la moitié a été affectée à la Banque Centrale du Congo en vue d’accroitre nos réserves de change.

Plusieurs autres centaines de millions USD ont été octroyés dans le but de renforcer notre balance de paiements.

DIGITALISATION DES SERVICES MOBILISATEURS DES RECETTES

1. Implémentation intégrale du Logiciel ISYS régies

La mise en place de ce logiciel permet de suivre en temps réel la mobilisation des recettes par les différentes régies financières et de faire de faire des ajustements nécessaires pour plus d’efficacité.

2. Opérationnalisation du Logiciel Logirad

Cette solution digitale facilite les opérations de mobilisation des recettes non-fiscales.

3. Contrôle à l’importation des terminaux mobiles

Cette réforme rapportera au trésor plus de 200 millions USD par an. Il s’agit des recettes récoltées sur toutes les importations des téléphones et autres dispositifs mobiles.

Soulignons en passant que grâce à ces innovations, Nicolas Kazadi Kadima Nzuji a été désigné « Champion du Numérique » par l’Agence pour le Développement du Numérique, ADN. Une Agence spécialisée de la Présidence de la République Démocratique du Congo.

II.MOBILISATION DES RECETTES

Entre 2020 et 2023 les recettes publiques internes ont connu une augmentation de 189%. Elles sont passées de CDF 7.020 milliards en 2020 à CDF 20.292 milliards en 2023. Une performance inégalée, jamais réalisée à mettre sur le crédit du Président de la République qui n’a cessé d’encourager son Ministre à prendre toutes les initiatives nécessaires pour plus de résultat dans la mobilisation des recettes.

III. AMELIORATION DE LA QUALITE DE LA DEPENSE PUBLIQUE

La part des dépenses d’investissement sur ressources propres est passée de 4% en 2020 à 11% en 2023. L’amélioration substantielle de ce ratio démontre les efforts considérables déployés en vue de l’amélioration de la qualité de la dépense publique sous le Ministre Nicolas Kazadi.

IV. FINANCEMENT DES GRANDS PROJETS

Les recettes mobilisées sous Nicolas KAZADI ont permis au Gouvernement de la République de financer plusieurs grands projets, notamment :

• Le Programme de Développement Local de de 145 Territoires, PDL145T ;

• La Gratuité de l’Enseignement de base ;

• La couverture santé universelle (gratuité de la maternité) ;

• La rénovation et la construction un siècle après, de l’ex Hôpital Mama Yemo, aujourd’hui Centre Hospitalier Universitaire Renaissance ;

• La réhabilitation et/ou construction des infrastructures routières à travers tout le pays dont la RN24 reliant Kisangani-Beni pour laquelle 30 millions$ ont déjà été déboursés ;

• Plusieurs projets d’électrification rurale à travers ANSER et autres entreprises privées ;

• Les projets d’installation des forages et construction des stations mobiles de traitement d’eau à travers le pays ;

• La construction des routes en terre battue dans les espaces Grand Bandundu, Grand Kasaï et Grand Equateur ;

• La construction des logements sociaux dans le site de MUKILANGO ;

• La construction de l’Arène sportive de Kinshasa de 20.000 places ;

• La construction des infrastructures relatives à l’organisation des jeux de la francophonie

• La construction des aéroports de Bunia, Mbuji Mayi, Boende…

• La réhabilitation du Palais de la Justice ;

• La construction du tout nouveau bâtiment de l’Office de Routes

• La dotation des véhicules à toutes les ambassades et représentations diplomatiques de la RDC à l’étranger

• Règlement des arriérés de loyers et de rémunérations de tous les consulats généraux et ambassades de notre pays.

V. FINANCEMENT DES DEPENSES EXCEPTIONNELLES

Nicolas KAZADI au Ministère des Finances c’est également le financement des dépenses exceptionnelles d’importance vitale pour notre pays. Il s’agit entre autres :
• Des élections à la hauteur de plus d’1 milliard de dollars sur ressources propres ;
• De la dotation des ressources conséquentes pour la formation, la construction des infrastructures, l’équipement et matériel de nos Forces armées ;
• De l’allocation des ressources pour des besoins liés aux catastrophes et actions humanitaires.
VI. AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES ET BONNE GOUVERNANCE
En accord avec la vision de Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI, Président de la République, Nicolas KAZADI travaille activement à l’amélioration du climat des affaires dans notre pays et l’instauration de la bonne gouvernance. Quelques actions majeures sont à relever :

• L’instauration de la conférence risque pays ;

• L’amélioration de la note de la RDC par des agences de notations attitrées ;

• La mise en place de FinAlert pour permettre à toute personne de dénoncer tout acte de fraude fiscale ou toutes autres tracasseries émanant des services du ministère des Finances.
VII. INFRASTRUCTURES DU MINISTERE DES FINANCES

Connu aussi pour sa capacité à prendre des initiatives toujours en accord avec la volonté du Président de la République, Nicolas KAZADI a permis à la République de construire :

• Le Centre financier de Kinshasa;

• Le Centre des congrès ;

• La Data Center.
VIII. INTERIM AU MINISTERE DE L’ECONOMIE NATIONALE
Pour son bref passage au ministère de l’Économie nationale comme intérimaire, Nicolas Kazadi a fait profiter à la République ce que personne n’avait fait avant lui. A son crédit, nous listons :
• L’ajustement progressif du prix de carburant à la pompe, avec comme conséquence, la réduction sensible des pertes et manques à gagner des sociétés pétrolières et logistiques ;
• La transparence dans le paiement des pertes et manques à gagner au profit des entreprises pétrolières et de logistique
• L’acquisition d’un immeuble pour le Secrétariat général à l’Economie nationale ;
• L’augmentation spectaculaire des recettes mobilisées par le Ministère de l’Economie nationale pour le compte du Trésor, grâce à la décote sur le paiement effectué en faveur des entreprises pétrolières.

IX. PRIX GAGNES
Pour son œuvre depuis qu’il est porté à la tête du ministère des Finances par le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, Nicolas Kazadi Nzuji a remporté plusieurs prix et distinctions au pays, sur le continent Africain et à travers le monde, parmi lesquels :
• Le Trophée d’Excellence Mwana Mboka du Ministre le plus performant et le plus réformateur du Gouvernement Sama, pour la gestion orthodoxe des finances publiques ;
• Le Prix « Champion du Numérique » de l’Agence pour le Développement du Numérique, ADN, une Agence spécialisée de la Présidence de la République Démocratique du Congo ;
• Le Prix d’Excellence de l’Université de Kinshasa, en raison de ses performances dans l’accroissement exponentiel du Budget de l’Etat ;

• Le Prix de Leadership Africain du Service Public lors de la 11e édition de l’African Leadership à l’Ile Maurice ;
• Le Prix (AWARD) du Magazine FORBES à New York pour les performances financières, notamment la mobilisation accrue des recettes et les réformes engagées ;

• Le Prix du Meilleur Ministre des Finances de 2022 par le Magazine Financial Afrik.

De tout ce qui précède, nous posons une question très simple : « le Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO doit-il continuer à placer sa confiance dans la personne de Nicolas KAZADI ? » La réponse logique est cohérente est « OUI ».

À la une

Également sur Actu 30