C. Mutamba : « Nous vivons la dépréciation du franc congolais parce que les réserves de la banque ont été dilapidées et l’argent investi dans des projets partisans »

Le président de la Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo (NOGEC) a, devant la presse ce mardi 28 juillet, annoncé la rentrée politique de son regroupement après plusieurs mois de suspension à cause de la pandémie de Covid-19.

Dans la foulée, ce membre de la conférence des présidents du Front Commun pour le Congo (FCC) a dénoncé des soubresauts au sein de la coalition FCC-CACH « qui sont, notamment conséquences de mauvais choix du partenaire CACH sur les politiques publiques ».

« Depuis un certain temps, le FCC est surpris par certaines décisions de la coalition. Des décisions qui ont des conséquences malheureusement très graves sur la vie de la population. Nous ne pouvons pas cautionner des choix qui portent atteinte aux intérêts du peuple congolais », a dit Me Constant Mutamba.

Par ailleurs, Constant Mutamba a mis en évidence la question de la dépréciation du franc congolais qui a atteint le seuil de 2000 FC pour 1 dollars américains.

« Aujourd’hui, nous vivons la dépréciation du franc congolais parce que tout simplement les réserves stratégiques qui étaient laissées par le président Kabila évalué à plus de 1.5 milliard dollars ont été dilapidées systématiquement et l’argent investi dans des projets malheureusement partisans », a-t-il ajouté.

Il a, de ce fait, appelé à la sincérité et à des concertations au sein de la coalition au pouvoir autour des différentes décisions pour une bonne gestion du pays.

Corneille Lubaki