RDC : Le gouvernement et la BCC signent un pacte de stabilité économique pour « ne plus dépenser au-delà des recettes mobilisées »

Le premier ministre, Sylvestre Ilunga, a supervisé ce mardi 18 août à Kinshasa la signature d’un pacte de stabilité du cadre macroéconomique entre le gouvernement représenté par le ministre du budget et celui des finances, et la Banque Centrale du Congo (BCC).

Selon le ministre des finances, José Sele Yalaghuli, qui a fait le compte-rendu, cet accord signifie que le gouvernement a pris l’engagement de ne plus dépenser au-delà des recettes réalisées.

« Ce pacte voudrait dire que le gouvernement a pris le ferme engagement, au travers la volonté politique exprimée par le président de la République et le premier ministre, pour que nous puissions gérer sur base de la caisse de manière à privilégier la stabilité du taux de change et du taux d’inflation et de surcroît veiller à la stabilité du bien-être de la population. Le gouvernement ne devrait plus consommer au-delà de ce qu’il mobilise », a-t-il dit à la presse.

Le ministre des finances a rappelé, en même temps, que conformément à la décision du chef de l’État, les dépenses en procédure d’urgence sont interdites et le gouverneur de la BCC ne peut payer que s’il y a de disponibilité de trésorerie.

Soulignant la nécessité d’un consensus afin de limiter les dépenses, José Sele Yalaghuli avait annoncé dernièrement que le pays a enregistré un déficit budgétaire de près de 886 millions dollars américains entre le mois de janvier et mi-juillet 2020.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30