RDC : « Les compensations et les exonérations sont devenues les modes sagement conçus pour détourner les deniers publics » (IGF, Jules Alingete)

Lors d’une conférence de presse organisée à Kinshasa ce jeudi 13 août 2020, l’inspecteur général des finances chef de service de l’Inspection Générale des Finances (IGF) a révélé qu’en RDC les exonérations et les compensations sont devenues des modes conçus sagement pour détournement les deniers publics.

« J’aimerai d’emblée que vous puissiez comprendre qu’à ce jours, les compensations et exonérations sont devenues des modes sagement conçus pour détourner les deniers publics », a fait savoir Jules Alingete.

Selon lui, il n’est pas concevable qu’aujourd’hui que le pays puisse recourir aux appuis budgétaires, aux aides de 500 ou 800 millions de dollars américains, alors qu’il perd 5 milliards USD suite aux exonérations.

Il a, cependant, rassuré aux opérateurs économiques bénéficiaires des exonérations justifiées que le travail de contrôle lancé récemment par l’IGF se fait avec « professionnalisme ».

« Je voudrais, par la même occasion, rassurer les opérateurs économiques, les vraies qui disposent des exonérations justifiées et fondées, que le travail qui est en train d’être fait au niveau de l’IGF, c’est un travail professionnel », a conclu l’inspecteur général chef de service de l’IGF.

Pour rappel, Jules Alingete a recensé plus de 1300 exonérations qui font perdre au trésor public plus de 5 millards de dollars américains chaque année.

Emery Yakamua