Tshopo-EPST : Les enseignants des écoles protestantes déclenchent une grève de deux semaines

À l’issue de leur assemblée extraordinaire de ce lundi 12 octobre 2020 organisée dans la ville de Kisangani, les enseignants membres du Syndicat National des Écoles Protestantes ont décidé de déclencher une grève de deux semaines.

Interrogé par Actu30.cd, le président provincial du SYNEP/Tshopo, Gabriel Apama, a fait savoir qu’à travers cette action, ils réclament au gouvernement de la République la prise en charge de leurs revendications.

« Il a été dit dans notre assemblée que dans toutes les écoles protestantes, les enseignants refusent la prime car elle ne vient pas. En deuxième lieu, que les nouvelles unités ne sont pas payées, le deuxième pallier n’est pas payé, on a pas supprimé les zones salariales, on a pas fait fonctionné les bureaux et enfin le protocole d’accord de Bibwa n’a pas été respecté », a t-il dit.

Au cas où un gain de cause n’est pas trouvé, ces enseignants ont promis de prolonger la grève après le 26 octobre.

« Si le gouvernement répondait positivement, nous allons appeler les enseignants pour qu’on suspende la grève. Au cas contraire, nous viendrons le 26, nous allons évaluer et si ça ne va pas, nous passerons à la prolongation de la grève », a ajouté le président provincial du SYNEP/Tshopo.

Notons que ce lundi 12 octobre 2020, jour de la rentrée scolaire en République démocratique du Congo, les bleus blancs n’ont pas été très visibles dans les rues de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Plusieurs écoles n’ont pas accueilli un grand nombre d’élèves ni des enseignants et ce, conformément à la décision du Syndicat National des Enseignants du Congo (SYECO), section de la province de la Tshopo, qui avait annoncé une grève ce lundi.

Germain Busoke Duperso