• afriland banniere

Présidence CENI : Un délai de 48 heures accordé aux chefs de confessions religieuses pour finaliser les dossiers de leurs délégués

Le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso a accordé aux chefs des confessions religieuses un délai de deux jours afin de finaliser les dossiers de leurs deux délégués en tant que président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et membre de la plénière de la centrale électorale.


Cette décision de l’Assemblée nationale, rapporte le communiqué rendu public pour la circonstance ce mercredi 28 juillet, intervient après l’échange du speaker de la chambre basse du Parlement avec les chefs de 6 confessions religieuses venus déposer le procès verbaux de désignation de leurs délégués à la CENI.

« Au dernier jour du calendrier fixé aux composantes pour le dépôt des procès-verbaux de désignation de membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, et des pièces y afférentes conformément à l’article 12 de la loi n°10/013 du 20 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI telle que modifiée et complétée à ce jour, le Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Mbosl N’kodia Pwanga Christophe a reçu dans son Cabinet de travail les Chefs des confessions religieuses chargés de designer le Président de la CENI et un membre à la
plénière. A l’issue des concertations, un délai supplémentaire de 48 heures leur a été accordé aux fins de transmettre les dossiers complets de leurs candidats à l’entérinement par l’Assemblée nationale.
Ce délai expire ce vendredi 30 juillet 2021 à minuit
« , indique le communiqué.

Christophe Mboso N’Kodia a exhorté l’unité aux chefs des confessions religieuses, lors de leur premier échange ce mercredi au Palais du peuple. De noter que le président de l’Assemblée nationale s’est entretenu à deux reprises avec les chefs de 6 confessions religieuses au courant de cette journée.

Pour rappel, la désignation d’un délégué à la tête de la CENI par les confessions religieuses était intervenue le mardi 27 juillet dernier, sur fond d’une confusion. Les Églises catholique et protestante s’étaient retirées du processus de désignation, avant que les 6 autres parachèvent elles seules les travaux.

Corneille LUBAKI

À la une

Également sur Actu 30