• afriland banniere

Kinshasa : Irruption des éléments de la police à la chaîne de Muzito, 2 caméras et une moto emportées

Les installations de la télévision privée Radio Télévision Satellitaire 1 (RTVS1),du coordonnateur en exercice de la coalition LAMUKA, Adolphe Muzito, a connu l’irruption des éléments de la police ce mercredi 15 septembre, après la marche de LAMUKA.


A en croire Patrick Kanga Kutu, secrétaire de rédaction de cette chaîne de télévision, les forces de l’ordre voulaient interpeller les cameramen et journalistes qui revenaient de la marche réprimée par la police.

« C’était aux environs de 10 heures 30 alors qu’on venait de finir d’animer nos émissions matinales (…). C’est lorsque les policiers sont venus escorter les deux leaders de LAMUKA jusqu’à la résidence de l’ancien premier ministre Muzito, les journalistes ont dit après qu’ils étaient poursuivis par les policiers. On a ouvert les portes et quelques heures après, c’est une douzaine de policiers qui ont surgi dans notre chaîne. Ils ont forcé la porte et sont entrés dans la réception de la chaîne. Ils ont tenté d’appréhender quelques cameramen », a-t-il  déclaré.

Dans la foulée, il s’en est suivi des échauffourées entre les jeunes du parti politique Nouvel Élan et les forces de l’ordre, rapporte toujours la même source qui souligne que ce parti a son siège dans le même bâtiment que la chaîne RTVS1.

Il rapporte également que 2 caméras et une moto ont été emportées par les éléments de la police lors de ces accrochages. Cette moto a servi pour ramener des journalistes à la rédaction après la marche, précise-t-il.

Par ailleurs, le secrétaire de rédaction qui a condamné l’agression du directeur général d’Actualite.cd, Patient  Ligodi, a demandé en même temps la restitution de ces matériels emportés par la police.

Yannick Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30