• fardc 1 min

Sous-traitance : Bangde Construction SARL, une société partenaire de SICOMINES se conforme désormais à la loi grâce à l’ARSP

La société Bangde Construction SARL se conforme désormais à la législation congolaise en matière de sous-traitance, après un moratoire de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).

Lors du contrôle mené il y a plusieurs mois par les Inspecteurs de l’ARSP à SICOMINES, cette entreprise a été répertoriée sur la liste des sous-traitants non éligibles, alors qu’elle bénéficie de gros marchés.

Au cours d’une séance de travail présidée par le directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, les responsables de Bangde Construction, ont signé un protocole d’accord sanctionnant un processus d’accréditation.

Miguel Kashal Katemb s’est félicité que les capitaux de cette entreprise soient dorénavant majoritairement congolais, conformément aux dispositions de la loi portant règles applicables de la sous-traitance en RDC.

« La société Bangde s’est arrangé pour se conformer à la Loi sur la sous-traitance et pas avec les actionnaires fictifs mais plutôt avec des congolais et ayant des parts réelles, et c’est ce qui est fait devant l’autorité de régulation de la sous traitance. Nous avons constaté que les associés ne sont pas fictifs et il y a un Procès-verbal signé en bonne et due forme de tel sorte que les associés s’engagent de travailler ensemble. Nous allons veiller après 6 mois pour faire une évaluation pour savoir si les associés touchent les dividendes et si le pouvoir de gestion est partagé« , a déclaré Miguel Kashal.

Le directeur général de l’ARSP a insisté une nouvelle fois sur la lutte contre le système de prête-nom et autres manœuvres utilisées par des sociétés pour faire fi à la législation congolaise.

« Les sous-traitants qui préfèrent beaucoup gagner en utilisant les congolais comme marche pieds, nous allons les poursuivre pour remettre notre pays sur le rail dans une voie réellement économique avec les congolais. Les congolais qui sont dans cette situation et qui refusent de dénoncer, si nous les découvrons ils seront sanctionnés. Ce n’est pas une guerre contre les expatriés mais le Congo veut se relever sur le droit économique avec les congolais pour réduire la pauvreté, c’est une collaboration de partage des dividendes dans les ressources naturelles du Congo« , a-t-il expliqué.

Il faut noter par ailleurs que l’obtention l’agrément donne à Bangde Construction la possibilité de concourir à tous les marchés de la sous-traitance en partageant les dividendes avec les congolais personnes physiques.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30