RDC : Les entreprises minières et forestières doivent respecter leurs cahiers des charges (Rapport CNDH)

La Commission nationale des Droits de l’homme (CNDH) a dressé un rapport sur la responsabilité des entreprises extractives en RDC, après des enquêtes réalisées dans les provinces du Haut-Lomani, Lualaba, Kasaï Oriental et la Tshopo.

Mwamba Mushikonke Mwamus, président du CNDH, plaide pour l’amélioration des conditions de vie des Congolais travaillant dans ce secteur ainsi qu’au respect de cahier de charge par ces sociétés minières.

« Ces entreprises minières et forestières exploitent nos richesses mais nous remarquons que la population reste pauvre, cette situation doit changer donc nous luttons contre ce problème afin que les congolais bénéficient de la richesse du pays », a-t-il fait savoir.

Pour le président de la CNDH, le respect des droits humains doit être appliqué.

« Nous recommandons que ces sociétés minières paient les taxes et respectent leurs cahiers de charge, au gouvernement à veiller au respect et la mise en application du nouveau code minier par ces entreprises », a-t-il renchéri.

Cette institution se dit déterminer dans sa mission de lutter contre toutes formes de violation des droits de l’homme en RDC.

Jael Moloway