Kasaï/Covid-19 : les autorités provinciales appelées à multiplier les camps d’isolement pour des cas suspects

La coordination provinciale de la société civile « Bonne gouvernance » se dit consternée par la lenteur observée chez les autorités provinciales dans l’application des mesures préventives contre Covid-19 et l’absence des camps d’isolement dans la province.

D’après Gilbert Ngoyi, coordonnateur provincial de cette organisation de la société civile, la province compte moins de camps d’isolement. Il affirme que certaines personnes présentant des symptômes du Covid-19 dont les résultats de leurs échantillons ne sont pas encore envoyés par l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), ont été retournés dans leurs foyers pour observation.

La société civile « Bonne gouvernance » alerte, par ailleurs, les autorités provinciales sur le surpeuplement de la prison centrale de Tshikapa qui peut, d’après elle, faciliter la chaîne de contamination.

« La prison centrale détient 300 personnes sur les 150 places réservées, ces personnes risquent de propager le Coronavirus au cas où un d’entre eux est contaminé. Nous devons sauver les vies et prévenir bien avant », a dit Gilbert Ngoyi à Actu-30.info.

Rappelons que 5 de 19 détenus congolais expulsés d’Angola, mercredi dernier, ont été mis en isolement à Kamako, cité située à la frontière entre la RDC et la République d’Angola. 14 autres personnes sont en quarantaine.

Janderson Nyembue

À la une

Également sur Actu 30