Kabund : « Ce passage en force du FCC est la preuve que le complot était ourdi et va au-delà de ma destitution »

Pour Jean-Marc Kabund, sa destitution du bureau de l’Assemblée nationale est la preuve de l’existence d’un complot « ourdi » du Front Commun pour la Congo (FCC) contre sa personne.

Il affirme, par ailleurs, que ce complot va au-delà de sa déchéance de son poste du 1er vice-président de la chambre basse du Parlement.

« C’est sans surprise pour moi. Ce passage en force du FCC est la preuve que le complot était ourdi et va au-delà de ma destitution. En vrai Tshisekediste, je quitte ce poste la tête haute et sans compromission. Fier d’avoir défendu notre idéal de combat, notre pouvoir et le Président de la République », a-t-il déclaré sur son compte twitter ce lundi 25 mai.

Bien avant, l’UDPS avait, à travers un communiqué, accusé le FCC de vouloir écarter Kabund du bureau de l’Assemblée nationale et avait promis de tirer des conséquences de cette démarche.

Le secrétaire général de ce parti politique a promis une communication ce mardi 26 mai en rapport avec cette déchéance.

Corneille L.