RDC : Le numéro vert 122 de nouveau opérationnel pour assister les victimes des violences basées sur le genre

C’est au cours d’une cérémonie organisée à Pullman hôtel qu’a eu lieu le lancement officiel de la ligne verte pour la prise en charge des victimes des violences sexuelles et basées sur le genre.

Il s’agit de la réactivation du numéro 122 qui existait déjà il y’a près de 4 ans mais qui a connu un temps d’arrêt.

Placé sous la tutelle du bureau de la conseillère spéciale du chef de l’État en charge de la lutte contre les VBG, ce call center est d’une extrême importance en ce sens qu’il matérialise la ferme volonté du président de la République Felix Tshisekedi de lutter contre les actes de violence sur toutes leurs formes, a expliqué Chantal Yelu Mulop.

« Ce call center offre une opportunité de dénonciation et une assistance aux victimes des actes de violence en organisant les secives de gestion des cas », a-t-elle dit.

Le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) qui appuie le gouvernement congolais, est compté parmi les partenaires techniques et financiers engagés dans la matérialisation de ce projet. Cet organisme de l’ONU a appuyé la formation de 33 membres du call center à Kinshasa.

« L’UNFPA a plusieurs années d’expérience dans le fonctionnement des lignes d’assistance. La couverture et la durabilité seront améliorées. L’une des stratégies pour assister la protection des femmes et filles est la continuité des services de prévention et des réponses aux violences basées sur le genre à travers la prise en charge à distance d’une part et la prévention des violences basées sur le genre, d’autre part », a dit le docteur Sennen Hounton, représentant-pays de l’UNFPA en RDC.

IMG 20200803 WA0081

Pour la ministre du genre qui a lancé la réactivation de cette ligne verte, il s’agit d’une réponse efficace au traumatisme que créent les violences basées sur le genre.

« Briser le silence pour dénoncer les violences sexuelles et basées sur le genre est très important pour dissuader les auteurs potentiels de ces actes mais aussi pour permettre à la victime de réparer tant soit peu les dommages qu’elle a subis », a souligné Béatrice Lomeya.

Le 122 est disponible sur tous les réseaux de télécommunications opérants en RDC 24h/24 et dans toutes les provinces en 4 langues nationales.

Par la même occasion, la conseillère spéciale du chef de l’État, Chantal Yelu Mulop, a annoncé la mise en œuvre de deux programmes importants. Il s’agit de l’addendum au communiqué conjoint qui sera exécuté en partenariat avec le bureau de la secrétaire générale adjointe de l’ONU en charge des violences sexuelles en zones de conflits, représenté par la MONUSCO, et la campagne « Tolérance Zéro » que le président de la République va lancer dans les jours à venir.

Rachel Kitsita