RDC-« Malversations financières » au sein de TRANSCO : L’ODEP saisit la justice contre notamment Matata Ponyo et José Makila

L’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a déposé ce jeudi 1er octobre 2020 au Parquet général de Kinshasa-Matete une dénonciation des « malversations financières » au sein de la société Transport du Congo (TRANSCO).

Ces magouilles financières, d’après cette organisation de contrôle citoyen, ont été opérées depuis 6 ans par différentes personnalités impliquées dans la gestion de cet établissement public.

Selon Florimond Muteba, président de l’ODEP, plus de 130 pièces à conviction ont été déposées ce jour à la justice, démontrant clairement les détournements et malversations financières opérées par Augustin Matata Ponyo, en qualité d’ancien premier ministre, José Makil, ancien ministre des transports, et l’actuel directeur général de TRANSCO, Blackson Bongi.

« Nous avons choisi la symbolique et la symbolique pour nous, c’est le Parquet général de Kinshasa-Matete, car c’est ici où le procès 100 jours était parti. Nous avons déposé 130 pièces et nous demandons que la justice soit faite », a-t-il déclaré.

En outre, Florimond Muteba a demandé que la justice soit surtout faite pour le peuple congolais. « Il faut que justice soit faite et qu’on aille jusqu’au bout de ce dossier », a martelé le président de l’ODEP.

Quant à la plainte déposée contre l’ODEP par José Makila, il l’a qualifiée d’ne fuite en avant. « Nous venons de déposer la pièce que lui-même avait écrit pour autoriser cet emprunt là de 910.000 dollars américains », a signalé Florimond Muteba.

Pour rappel, dans un rapport intitulé « TRANSCO : une escroquerie d’État », publié le 18 septembre dernier, l’ODEP avait dénoncé des malversations financières au sein de cette société du portefeuille de l’État. Cette ONG, dans le même rapport, avait pointé du doigt accusateur plusieurs personnalités congolaises.

Emery Yakamua