• afriland banniere

Ambongo sur sa rencontre avec Mboso : « Il est à la rencontre de son pasteur, pour échanger et voir comment il va conduire sa nouvelle charge »

Le cardinal Fridolin Ambongo a accordé, ce jeudi 18 mars à Kinshasa, une audience au président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso.
A l’issue de cette rencontre, l’archevêque métropolitain de Kinshasa a déclaré à la presse que les rapports qui existent entre l’église catholique et le pouvoir politique en place en RDC sont « très bons ».


« Les rapports de l’église catholique avec le pouvoir actuel sont au beau fixe ; sont de très très bons rapports. Le pouvoir fait son travail de pouvoir politique et l’église fait son travail d’église. Et il est tout à fait normal que de temps en temps, il y en a qui ont l’impression qu’on ne se comprend pas. Mais du côté de ceux qui sont au pouvoir, j’en suis convaincu comme du côté de l’église catholique et je suis quand même le cardinal de ce pays », a-t-il dit.

Avant d’ajouter : « Je peux vous dire nous avons de très très bons rapports avec le pouvoir ».

Par ailleurs, le numéro un de l’Eglise catholique a salué l’initiative du président de la chambre basse du Parlement de le rencontrer.

Il a, en outre, rappelé que Christophe Mboso N’kodia est un fidèle catholique. « Il est là, à la rencontre de son pasteur, son évêque, pour échanger et voir comment il va conduire cette nouvelle charge qui est désormais la sienne comme un homme politique. Mais en même temps, comme un fidèle catholique », a-t-il renchéri.

Pour rappel, au cours du mois de février dernier, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) avait rappelé aux autorités congolaises la nécessité d’organiser les élections à l’horizon 2023 en vue du respect du délai constitutionnel.

En réplique, le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya avait affirmé lors d’une matinée politique tenue à Kinshasa, que l’UDPS tient à aller aux élections en 2023, mais il faut, disait-il, passer par « le recensement général de la population ».

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30