Prétendu détournement de 12 millions $ : ACAJ dénonce les allégations lui attribuées dans un article sur les réseaux sociaux

img 20210405 wa0028

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) condamne les allégations selon lesquelles elle aurait alerté sur un prétendu scandale de détournement de 12 millions de dollars américains dans lequel serait impliqué Jules Alingete, Inspecteur en chef de l’Inspection Générale des Finances (IGF).

D’après Georges Kapiamba, président de l’ACAJ, Jules Alingete est sujet d’attaque à cause de son combat contre la corruption et le détournement.

« L’ACAJ constate que les auteurs de cet article se sont attaqués gratuitement aux responsables de l’État dont l’inspecteur général des finances, chef de service, à cause de son engagement dans la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics », a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa.

Et d’ajouter : « L’ACAJ rappelle que tout citoyen a le devoir de ne pas porter gratuitement atteinte à la vie privée, à l’honneur et à la dignité des autres citoyens ».

Tout en condamnant  l’emploi abusif de son nom pour crédibiliser ledit article contre l’IGF, « l’ACAJ appelle vivement le gouvernement à engager en urgence un débat public sur les options fondamentales de la loi devant réprimer les auteurs et complices de la cybercriminalité ».

Kevin Mbuyi