• fardc 1 min

Coup d’Etat raté du 19 mai : plusieurs griefs retenus contre les prévenus sont passibles de la peine de mort (Tribunal militaire)

Le procès des présumés auteurs du coup d’état raté du 19 mai dernier à Kinshasa a débuté ce vendredi 07 juin à la prison de Ndolo dans la commune de Barumbu.

Le tribunal militaire de garnison de Kinshasa a noté plusieurs griefs retenus contre ces présumés dont 3 sujets américains Marcel Malanga, Taylor Christa Thomson et Zalman Benjamin Paulin ainsi qu’un canadien Mbuele Ruphin.

9a927c25 eae7 45ef 989f 984f29b5217c

La plupart des crimes reprochés à ces accusés sont passibles de la peine de mort. Voici donc les griefs retenus :

  1. Attentat
    • Commettre les actes de violence à l’endroit de 3 policiers du côté Delveaux
    • Expédition punitive à la résidence de Vital Kamerhe où ils ont tué deux policiers
    • Usages de bombes et d’armes au niveau de Palais de la nation et proclamation de la prise du pouvoir par « New Zaïre ».
      Ces actes sont passibles de peine de mort.
    • 2. Terrorisme
      • Porteur d’armes, ils ont commis les actes de violence sur les occupants d’un mini bus
      • Au niveau du sous-ciat Lalu, ils ont arraché les armes de guerre à 3 policiers
      • Tuer froidement par balle, Kevin Tamba et arracher sa Jeep Range Rover
      • Prise de force de l’arme de garde du corps de Kevin Tamba
      • A l’aide des armes et les drones, attaque de la résidence de Vital Kamerhe où ils ont tué deux policiers
        Ces actes sont punissables à la peine de mort
      • 3. Meurtre
        • Ils ont donné la mort aux policiers qui étaient de garde chez Kamerhe
          Acte punissable à la peine de mort
        • 4. Détention illégale d’armes et minutions des guerres
          • Détenir des armes de guerre
            La Peine est de 20 ans
          • 5. Tentative d’assassinat
            • ils se sont introduits chez Vital Kamerhe avec des armes, ils ont tiré plusieurs coups de balle pour tuer le député Vital Kamerhe.
              La peine : Peine de mort
            • 6. Association des malfaiteurs
              • Le but de ce mouvement était de commettre des actions sur des personnes et leurs propriétés
                Ces actes sont punissables à la peine de morts

              James Arjoun M.

              À la une

              Également sur Actu 30