• fardc 1 min

Le chef de la PCR/Kasaï Oriental à ses éléments : « L’intervention du policier doit être judicieuse et exemptée de tracasseries »

Le commissaire supérieur adjoint et commandant de la Police de circulation routière (PCR) au Kasaï Oriental a, au cours d’une parade hebdomadaire tenue mercredi 26 juin 2024, à Mbuji-Mayi, appelé ses éléments au professionnalisme dans l’exercice de leur travail quotidien.

« L’intervention du policier doit être judicieuse et exemptée de tracasseries, il doit savoir comment interpeller un usager. Vous devez prendre soin des engins automoteurs des autres. Une fois un contrevenant interpellé, vous devez tenir sa moto ou sa voiture en bon père de famille », a exhorté Félix Mukuna Kayembe, commissaire supérieur adjoint et commandant de la PCR du Kasaï Oriental.

Et de poursuivre : « J’ai pensé à l’éthique de la PCR semblable à l’école du caméléon. Parce que le caméléon, avant d’attaquer une proie, il doit d’abord lancer sa langue avant, dès que la langue est à côté de la proie, il peut la récupérer. Si ça dépasse la longueur de cette langue, le caméléon essaie de se retirer et faire autre chose. Il ne peut pas soulever les pieds de dernière s’il n’a pas posé celui de devant. Autre chose, le caméléon s’adapte à chaque couleur ou environnement, c’est ça la souplesse qui est recommandée à un policier ».

Le commissaire supérieur adjoint et commandant de la PCR du Kasaï-Oriental a instruit ses hommes à ne pas tâtonner devant un contrevenant. Ils doivent éviter de longues discussions et amener à la hâte le dossier à leurs supérieurs.

Merveille Mpandanjila/Lomami

À la une

Également sur Actu 30