• afriland banniere

Mwene-ditu : le service urbain des droits humains déplore les conditions de détention « inhumaines » à la prison centrale

Au total, 107 personnes dont 43 condamnés parmi lesquels les militaires et policiers, sont détenues à ce jour à la prison centrale de Mwene-ditu, chef-lieu de la province de Lomami.

C’est-ce qu’a indiqué le chef du service urbain des droits humains après la visite qu’il a effectuée, le 3 mars dernier, dans cette maison carcérale.

Dans son rapport, Kabunda Ntabala a déploré les conditions de détention inhumaines de la prison de Mwene-ditu.

”Les installations sanitaires de la prison sont dans un état de délabrement très avancé. Pas d’assistance alimentaire de la part du gouvernement depuis décembre 2019, sauf celle offerte par des tiers une fois par semaine mais insuffisante. Manque des médicaments de première nécessité en dehors des médicaments du paludisme », peut-on lire dans ce rapport dont une copie est parvenue à Actu-30.info.

Signalons que la campagne de distribution des médicaments contre les maladies tropicales négligées n’a pas été organisée sur toute l’étendue de la ville de Mwene-ditu en janvier 2020 mais aussi dans la prison centrale de Mwene-ditu, selon l’infirmière titulaire du centre de santé de cette maison carcérale

Merveille Mpandanjila

À la une

Également sur Actu 30