RDC : « Tout dérapage de la situation politique peut donner lieu à un chaos généralisé » (Tambwe Mwamba)

Lors de l’ouverture de la session ordinaire de mars au Parlement, ce lundi, le président du Sénat a invité les acteurs politiques congolais au « calme » et à la « sérénité ».

Ce, selon Alexis Thambwe Mwamba, pour maintenir l’équilibre fragile de la RDC, acquis à travers l’alternance pacifique au sommet de l’État, intervenue en 2019.

Il a aussi interpellé les uns et les autres sur le dérapage de la situation politique qui, a-t-il dit, peut engendrer un chaos général dans le pays.

« Tout dérapage de la situation politique peut donner lieu à un chaos généralisé, probablement souhaité par ceux qui veulent détruire l’équilibre national. Certains ont professé, dans des universités et académies prestigieuses, que le Congo devrait être éclaté en 4 ou 6 parties. Ne donnons pas l’occasion aux tenants de cette thèse, de voir nos disputes et dans notre discours de haine, l’occasion de détruire le Congo », a dit Alexis Thambwe Mwamba.

Selon le président de la chambre haute du Parlement, la bonne marche des institutions repose sur le respect du principe de séparation des pouvoirs.

« La bonne marche des institutions est capitale et repose sur le respect du principe de séparation des pouvoirs, gage de paix et fondement de développement », a-t-il ajouté, avant signaler que cela « n’est pas encore le cas en RDC ».

Il a par ailleurs, rappelé aux sénateurs que la constitution et les lois de la République constituent le socle du développement de la RDC.

Winnie Imana

À la une

Également sur Actu 30