Lutte contre les érosions à Kananga : les travaux à l’arrêt, la société civile accuse les autorités de « négligence »

Dans une interview accordée à Actu-30.info le mardi 2 juin 2020, le coordonateur de la société civile du Kasaï Central a exprimé son inquiétude suite à une “négligence” observée dans l’exécution des travaux visant à stopper les érosions dans la ville de Kananga.

A en croire Emmanuel Isa Kabukapu, cette situation inquiète la population. Par conséquent, il a appelé le gouvernement central à s’impliquer dans l’exécution de ces travaux.

Dans le cas contraire, il a prévenu que des actions de grande envergure seront menées pour faire pression sur les autorités afin que lesdits travaux aillent jusqu’à la fin.

“Nous sommes inquiets de la négligence par les autorités des travaux d’éradication des érosions qui menacent de faire disparaître la ville de Kananga et pourtant, la province a tout ce qu’il faut. C’est aux autorités de voir rapidement comment décanter cette situation, en même temps, nous solicitons l’implication du gouvernement central pour permettre au gouvernement provincial d’amorcer avec les travaux là où ils sont bloqués. Si c’est le contraire, on va mener des actions de rue », a déclaré Emmanuel Isa Kabukapu, coordonateur de la société du Kasaï Central.

Lancés depuis peu, les travaux d’éradication des érosions à Kananga sont à l’arrêt. Au niveau de la SNCC sur le tronçon menant vers l’aéroport de Lugando, par exemple, tout est bloqué.

La ville de Kananga fait face à plus de 200 têtes d’érosions. L’une d’elles avait coupé en deux la Route nationale n°1 dans le chef-lieu du Kasaï Central.

Patrick Kalamba