• fardc 1 min

RDC : Les ONGs Global Witness et PPLAAF poursuivies en justice par Afriland First Bank pour « pratiques de corruption »

Global Witness et PPLAAF, deux organisations internationales liées au milliardaire américain Georges Sorros, ont été traduites en justice par Afriland First Bank.

D’après cette plainte déposée auprès de la justice parisienne, ces deux structures sont accusées des pratiques de corruption recensées à travers neuf infractions dont falsification des documents bancaires, commises par ces plateformes de lanceur d’alerte, dans le cadre de leur enquête contre Dan Gertler, un autre milliardaire israélien ayant des actifs en RDC.

La liste d’infraction énumérées par le conseil juridique de cette banque domiciliée en RDC sont entre autres : vol, abus de confiance, chantage, corruption privée, dénonciation calomnieuse, recel, violation du secret bancaire, faux et usage de faux.

Afriland First Bank renseigne en même temps que ses deux anciens employés ont falsifié des fichiers volés « en échange d’avantages provenant probablement de PPLAAF en complicité avec Global Witness ».

Par ailleurs, un autre mouvement citoyen dénommée « Dynamic Governance Actions Opportunity for DRC » (DGAOD) a, à travers une communication, indiqué que les ONGs Global Witness et PPLAAF sont utilisées comme tremplin pour servir de lit au Néocolonialisme.

Selon ce mouvement, ces deux organisations s’illustrent en outre dans la falsification des documents, fausses accusations et pots-de-vin à des fonctionnaires congolais pour qu’ils donnent de fausses informations en violant la loi.

La Rédaction

À la une

Également sur Actu 30