Tshopo : La police étouffe une marche anti-gouverneur à Kisangani

Les éléments de la police ont étouffé ce mardi à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, une marche des jeunes, notamment de Collectif Tshopo Telema, Parlement debout, Filimbi et Miss-RDC.

Les manifestants ont été dispersés au niveau du rond-point Stade, lieu prévu pour le rassemblement, par la police à coup des gaz lacrymogènes et des tirs sommation.

Lors de ces échauffourées, la police a interpellé trois de manifestants parmi lesquels Elie Munganga, coordonateur provincial de Filimbi.

Cette marche avait pour but de réclamer la démission du gouverneur, tel que signifié dans une correspondance adressée au maire de la ville pour l’informer de l’organisation de ladite activité.

Pour rappel, le maire Jean-Louis Alaso avait, à la veille, interdit toutes marches prévues ce mardi sur l’étendue de la ville de Kisangani, pour « préserver la sécurité et la paix ».

Germain Busoke Duperso